Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 09:20

 

Michel Alphonse VIGINEIX-ROCHE

au 7e régiment des hussards

Aux archives départementales de Paris, on trouve, dans le recru-tement de la classe 1846, une fiche concernant Michel Alphonse VIGINEIX-ROCHE comportant quelques renseigne­ments généalo-giques très intéressants, comme le physique.

Commune de Paris, canton de Paris, 10e arrondissement, n° 88 d'inscription.

VIGINEIX-ROCHE Michel Alphonse né à Paris, 3e, départe­ment de la Seine, le 12 juillet 1826, résidant avec son père, rue de Sèvres, n°101, profession de journalier, taille de 1,68 mètre, che­veux et sourcils chatains, yeux chatains, front large, nez petit, bouche moyenne, menton rond, visage ovale, teint ordinaire.

Fils de Pierre et d'Antoinette Rives.

Engagé volontairement le 15 février 1845 pour le 7e régiment de hussards.

Fait à Paris, le 1er décembre 1846. Le maire du 10e arrondissement.

Il reste à découvrir son parcours militaire ? 

Le petit Viginet, n°4, avril 2004

 

Nous avons ébauché dans Le petit Viginet, n°4, avril 2004, p. 1, grâce à un document trouvé aux Archives départementales de Paris, l'engagement militaire de Michel Alphonse VIGINEIX-­ROCHE comme hussard dans le 7e régiment.

En consultant le Contrôle de troupe du 7e régiment de hussards (85YC1050), au Service historique de l'armée de Terre à Vincennes, quelques précisions se font jour, sur son passage dans ce régiment.

« Incorporé à compter du 15 février 1845, comme engagé volontaire le même jour à la mairie du 10e arrondissement de Paris.

Arrivé au corps le 17 février 1845.

Condamné le 1er octobre 1845 par le 1er conseil de guerre permanent de la 4e division à Paris à six ans de travaux publics pour désertion à l'intérieur en emportant des effets d'habille­ment, de grands équipements et d'armurerie.

Dirigé sur l'atelier des travaux publics à La Calle. Dirigé le 15 9bre (novembre) sur l'atelier des travaux publics à Oran.

Dirigé le 27 9bre (novembre) 1845 sur l'Afrique par ordre de le lieutenant général commandant la 1re division. Rayé des contrôles au corps le 1er décembre. »

Un parcours militaire court et pas très florissant !

Les renseignements militaires, ci-après, proviennent du Service historique de l'armée de Terre, au château de Vin­cennes, aimablement transmis par M. Philippe Lafargue, que nous tenons à remercier.

Le petit Viginet, n°9, avril 2005

 

NDLR : Nous n'avons pas encore découvert la suite de la vie mouvementée de ce personnage, peut-être qu'un lecteur de cet article détient des pistes possibles à approfondir ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires