Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 06:00

Jean Auguste VIGINET blessé lors de la guerre de 1870

Dans un précédent article « Né en mer », mis en ligne le 27 février 2007 (Le petit Viginet, n01, septembre 2003), nous avons relaté la naissance d'un des enfants de Jean Auguste VIGINET.

Des documents provenant du SHAT (Service historique de l'armée de Terre, maintenant Service historique de la Défense) à Vincennes, font découvrir une partie de sa vie militaire lors de la guerre de 1870.

Les francs tireurs de l'époque participaient, plus ou moins, dans une mouvance paramilitaire, à ce conflit de 1870, d'où une reconnaissance assez difficile par l'autorité de la Guerre qui maî­trisait assez mal cette armée, donc documents officiels peu expli­cites.

Une blessure (plaie par arme à feu) contractée lors de la bataille d'Héricourt, près de Belfort, l'envoya à l'hôpital du 16 janvier au 28 février 1871.

Lors de sa sortie, il réclama sa solde, d'où les copies de docu­ments ci-joints.

Il eut gain de cause puisqu'il toucha son dû le 11 mai 1871 soit 327,66 francs de l'époque, pension assez maigre.   

 

blog1870a.jpg 

 

Je soussigné certifie que

le capitaine VIGINET des francs

tireurs Keller ou du Haut-Rhin

a été blessé et est entré soutenu

par moi à l'ambulance des officiers

établie à Trémoins petit village

près d'Héricourt. Puisse mon attestation

lui être utile je le désire de tout

mon coeur. Bataille d'Héricourt 16 janvier 1871.

Fait à Billom (Puy-de-Dôme) le

8 mai 1871.

N. Larivière

lieutenant au 6e cuirassiers

 

blog1870b.jpg 

 

Vu notre mouvement de

retraite précipité sur Besançon

tout nous porte à croire que

cet officier n'a rien touché

de sa solde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

blog1870c.jpg 

 

Vu et certifié les signatures

ci-dessous.

Le capitaine commandant

le 2e escadron au 6e

lui aussi en marche qui a

vu entrer M. VIGINET a

l'ambulance de Trémoins.

 

 

 

 

 

 

Je soussigné VIGINET Jean
Auguste capitaine commandant

La 1re compagnie des francs tireurs du

Haut-Rhin déclare sur l'honneur

avoir été blessé le 16 janvier 1871

devant Héricourt entre Taves et

Byans et être entré d'urgence à l'ambulance

de Trémoins chez le pasteur où j'ai

été ensuite évacué sur différents

hôpitaux et être sorti en dernier lieu

de l'ambulance de RP la ?

le 21 mars 1871. Je déclare

en outre n'avoir touché aucune

solde depuis le 31 Xbre (décembre) 1870, le

corps tout entier a été décimé ? le

28 février dernier.

Clermont-Ferrand le 10 mai 1871

 

 

Lettre écrite par Jean Auguste VIGINET le 10 mai 1871 afin d'obtenir la solde due pendant son séjour en hôpital.

 

Le petit Viginet, n°4, avril 2004

Partager cet article

Repost 0

commentaires