Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 10:09
Quittance par Marie Veissière (veuve Fagheon) à Gilbert VIGINEIX

Acte passé devant Me Barthélemy Jules Cohadon, notaire à Saint-Sandoux (Puy-de-Dôme), le 23 août 1862 (Archives dépar­tementales du Puy-de-Dôme).
D'une quittance reçue par Me Barthélemy Jules Cohadon, notaire à la résidence de Saint-Sandoux le vingt-trois août mil huit cent soixan­te-deux, enregistré à Saint-Sandoux le quatre septembre même année folio 141 verso case 4 par M. Maugue receveur qui a perçu pour les droits vingt-six francs quatre-vingt huit centimes.
Il a été extrait ce qui suit :
Me Thomas Émile Sénectaire, notaire à la résidence de Saint-­Amant-Tallende « agissant en vertu d'une substitution, sous signatures privées, en date à Ennezat du vingt courant mil huit cent soixante et un enregistré à Saint-Amant-Tallende le premier avril suivant folio 30 verso cote 3 par M. Maugue qui a perçu deux francs vingt centimes pour droits que M. Jean Pierre Rodde-Boyer son seul propriétaire demeurant à Plauzat lui a consentie, comme mandataire de M. Jean Baptiste Devicky, propriétaire habitant son château, situé à Ludesse, aux termes d'une procuration reçue en minute par Me Casey, et par son collègue, notaires à Clermont-Ferrand le trente août mil huit cent tren­te-trois enregistré, l’expédition de la dite procuration et la substitution sont demeurées annexées à un acte de vente reçu par le dit Me Cohadon, notaire, le vingt-trois août mil huit cent soixante et un enregistré » a reçu en bonnes espèces de monnaie, partie annexée aux présentes, partie aujourd'hui.
De Gilbert VIGINEIX, propriétaire habitant le village de Saignes « payant comme acquéreur de Catherine Fagheon, de Louis Planet, ber­ger, son époux, et de Marie Veissière, veuve de Jean Fagheon, proprié­taire habitant le dit village de Saignes ainsi qu'il sera dit ci-après ».
La somme de treize cents francs, prix moyennant lequel il a acquis des époux Planet et de la veuve Fagheon, puis par un acte reçu par le dit Me Cohadon, notaire, les cinq et dix-sept juin mil huit cent cin­quante-huit enregistré et transcrit 1° un pré situé dans les apparte­nances de Saignes, terroir de Fontberterre, contenant entour vingt ares; 2° une terre située mêmes dépendances, terroir de Chazelle, contenant entour seize ares, et 3° une terre sise au terroir de Querrot, d'une conte­nance d'entour quatre ares.
Le sieur Gilbert VIGINEIX déclare que pour la somme de treize cents francs, six cent soixante-quinze francs lui proviennent du sieur François Servier, son beau-frère, propriétaire, demeurant à Cluchat, prix moyennant lequel il lui vendra 1° un pré situé dépendances de Cluchat, terroir de la Côte de seize ares entour, 2° une terre située au terroir de Charrot de huit ares entour, et 3° une terre dite au terroir de Parrot d'une surface fixée d'entour douze ares, suivant acte reçu par le dit Me Cohadon, notaire, le vingt-deux avril mil huit cent cinquante-­huit, enregistré.
Les immeubles sus-désignés appartiennent à Madelaine Servier, épouse en premières noces, du dit VIGINEIX, et s'étant engagé à en faire un remploi aux termes de son acte d'acquisition des cinq et dix-­sept juin mil huit cent cinquante-huit.
Transcrit par le dit Me Cohadon, notaire, comme détenteur de la dite quittance.
Le petit Viginet, n°15, juin 2006

Partager cet article

Repost 0

commentaires